TOURS AEROTHERMES :


  1. Les tours aérothermes permettent les échanges thermiques entre votre réseau et l'air extérieure.

  2. L'entretien garantit le bon rendement de votre installation. Le calcaire, la corrosion et les organismes vivants présents dans l'eau réduisent son efficacité.

  3. De plus, la présence de Légionellose peut mettre en danger la qualité de l'air de votre environnement.

  4. ECF vous propose des solutions curatives et préventives.


ORIGINES  : Présence de bactéries de calcaire, de corrosion et de légionelles


PRINCIPES DU TRAITEMENT :


  1. PucePréalablement au nettoyage des tours aérothermes, une analyse de légionellose doit être effectuée.

  2. PuceUn détartrage est réalisé en fonction des alliages métalliques et de la conception des tours.

  3. PuceL'échange des packings peut être réalisé par nos services.

  4. PuceL'opération se termine par une désinfection, confirmée par une analyse d'eau effectuée par un laboratoire agréé.

  5. PuceUn traitement préventif peut vous être proposé à votre demande.


LES EAUX GLYCOLEES ;


Certains réseaux sont en eaux glycolées afin d’offrir une protection contre le gel des éléments exposés à la température extérieure :


  1. PuceLes aérorefroidisseurs de salles blanches.

  2. PuceLes installations solaires et pompes à chaleur air / eau positionnées à l’extérieur.

  3. PuceLes batteries de récupération sur les CTA et tours aérothermes.


Les antigels alimentaires et non alimentaires se dégradent au vieillissement par craquage et hydrolyse des composants. Ce phénomène est exponentiel dès le contact avec des éléments de chaleur résultant d’un degré plus ou moins important dans les installations.


Les installations doivent être régulièrement surveillées par une analyse pH de l’eau. Celles-ci doivent être régulièrement conditionnées en fonction des alliages multi-métaux. Un contrôle permanent de la densité de l’antigel par réfractomètre est conseillé.


Dans le cas d’une vidange des réseaux devenue nécessaire, l’eau doit être récupérée par une société spécialisée dans la récupération des fluides. Le rejet des eaux glycolées dans les réseaux d’eaux usées est interdit.


Ces produits composés d’eau, de glycol et d’inhibiteur de corrosion deviennent acides en vieillissant, et par conséquent classés dans la catégorie des D.I.D. (Déchets Industriels Dangereux).


Le code déchet est le 16.01.14 du document : « Décret n° 2002-540 sur la classification des déchets », paru au J.O. du 18 avril 2002, abrogé au 16 octobre 2007 et édité par le Ministère de l’Aménagement, du Territoire et de l’Environnement.

ECF PROPOSE UN SERVICE DE TRAITEMENT DES TOURS AEROTHERMES